Comment choisir son vélo électrique ?

Conseils d'experts

Comment choisir son vélo électrique ?

Faire le bon choix pour l’achat de son vélo électrique n’est pas forcément chose facile tellement l’offre est pléthorique. Vous pouvez trouver beaucoup de sources d’informations mais pas toujours exacte. Nous sommes donc là pour vous répondre et vous guider dans les secrets du vélo à assistance électrique.

Quelle puissance choisir pour son vélo électrique ?

La puissance d’un moteur de vélo à assistance électrique est limité et normalisé à 250 Watt pour une vitesse bridé électroniquement à 25 km/h. Néanmoins, vous pourrez rouler au delà de 25 km/h, simplement le moteur et donc l’assistance ne fonctionnera plus.

Attention ne pas confondre avec la puissance de la batterie, exprimé en Watt/heure, qui fera l’objet d’un article dédié.

L’assistance du moteur fonctionne uniquement lorsque le cycliste appuis sur la pédales ou quand le pédalier tourne. Il n’y a pas de gâchette, pas d’accélérateur et si la puissance du moteur dépasse 250 W le vélo serait non homologué.

Nous retrouvons aussi une valeur de couple, exprimé en Newton/mètre, N.m. Cette valeur est plutôt abstraite pour beaucoup de personne et c’est normal ! Pour simplifier, plus cette valeur est importante plus votre moteur à une bonne capacité à vous accompagner dans des fortes côtes avec dynamisme et facilité.
Mais attention, vous pourrez profiter pleinement du couple de votre moteur électrique si et seulement si vous êtes dans la bonne plage d’utilisation de cadence de pédalage (nombre de tour de manivelles du cycliste par minutes).

Exemple, le moteur Shimano E8000, fonctionne avec une cadence de pédalage comprise entre 80 et 120 tours par minutes, autant vous dire c’est sportif comme moteur ! Si vous voulez profiter des 70 N.m de couple de ce moteur, il vous faudra donc tourner les jambes entre 80 et 120 tours par minutes. Si vous êtes en dessous, le moteur ne fonctionnera pas bien. Optez donc pour le moteur Bosch Active Plus ou Performance qui fonctionne avec des cadences de pédalages plus basse avec aussi un couple en N.m plus faible (respectivement 50 N.m et 65 N.m) mais qui ne veut pas dire que le moteur ne sera pas capable de vous accompagner. Bien au contraire puisque vous serez dans la bonne plage de cadence de pédalage !

Vous pourrez ainsi profiter à 100% de votre vélo électrique.

En résumé, ne choisissez pas votre vélo en fonction des valeurs théoriques du moteur mais en fonction de votre façon de pédaler et de rouler. Ne choisissez pas non plus votre vélo électrique en fonction du choix de votre meilleurs ami. En effet, il n’a peut-être pas la même façon de rouler que vous.

Comment choisir la taille de son vélo électrique ?

Le choix de la taille de votre vélo électrique est très importante. Tout comme les chaussures et les pantalons, il y a des tailles. La taille d’un vélo électrique est exprimée de plusieurs façons, en centimètres, en pouces ou en lettres S, M, L.

La taille de votre vélo est choisi en fonction de la taille du cycliste mais aussi et surtout en fonction de la longueur d’entre-jambe de celui-ci.

Exemple : si votre longueur d’entrejambe est de 83 cm alors vous multipliez 83 par le coefficient de 0.56 pour un VTT et 0.66 pour un vélo route. Cela donnera une hauteur de cadre pour votre vélo électrique de 46 cm pour un VTT et de 54 cm pour un vélo de route.

Il n’y a plus qu’à choisir la taille qui se rapproche le plus de cette valeur.

Si le fabricant exprime les tailles en pouces alors vous suffira de diviser la valeur en centimètre par 2.54. Ce qui est la valeur d’un pouce.

Quelle batterie pour son vélo électrique ?

La batterie de votre vélo électrique est un élément important, c’est le réservoir d’énergie comme le réservoir d’essence dans votre voiture sauf que là c’est de l’électricité qui est stocké.

Sa capacité est exprimé en Watt/heure, Wh. Sur le marché du vélo électrique il existe plusieurs capacité. Les plus répandus sont les 400, 500 et 625 Wh. Plus la valeur de la capacité est élevée plus l’autonomie est grande, c’est tout ! Ne pas confondre avec les 250 W de la puissance du moteur, thème qui fait l’objet d’un article dédié. La puissance d’une batterie et d’un moteur ne sont pas liées.
La capacité de la batterie n’influe pas sur le fonctionnement du moteur, c’est juste le réservoir d’énergie.

Pour bien comprendre, il y a deux autres valeurs qui définissent la capacité d’une batterie. L’intensité, exprimé en Ampère/heure, Ah et la tension, exprimé en Volt V. Il suffit de multiplier les deux pour avoir la capacité de la batterie en Wh. Une batterie de 500Wh fait 13Ah pour une tension de 36V.

Une batterie est formée d’un ensemble de plusieurs cellules en Lithium-Ion, sorte de petite piles, assemblées entre-elle pour former un bloc. Ainsi est né la batterie !

Plus concrètement, le choix de votre batterie se fait principalement en fonction de votre utilisation. Pour un usage ville avec des petits parcours quotidiens vallonné, une batterie de 400Wh suffira pour faire en moyenne 60 km par semaines. Pour un usage VTTae technique en montage la batterie de 625 Wh sera une évidence pour réaliser des parcours de 50 à 60 km avec plus de 1 600 m de dénivelé positif, grosse sortie !!! Quant à la batterie de 500 Wh elle offre 20% d’autonomie supplémentaire par rapport à une 400 Wh et vous permettra d’aller plus loin tout en achetant un vélo électrique moins cher qu’un vélo équipé en 625 Wh.

L’autonomie des batteries n’est pas une science exacte car elle dépend de beaucoup de facteurs. Le mode d’assistance choisi, le poids du cycliste, la température extérieur ou encore le dénivelé du parcours.